Google+
Fort Boyard

Fort Boyard, la forteresse des mers

Construit sur un haut-fond de sable face à l’estuaire de la Charente, le Fort Boyard est un ancien lieu de garnison… devenu mondialement célèbre grâce au jeu télévisé. Étrange destin pour cette forteresse inutile devenue prison avant de se changer tardivement en plateau de cinéma et de télévision.

Fort BoyardL’histoire de Fort Boyard commence au 17e siècle lorsque Louis XIV décide de la création du grand arsenal maritime de Rochefort. Pour protéger ce lieu hautement stratégique, différents forts doivent être construits pour protéger son accès. Ils le seront principalement sur le fleuve et sur l’île d’Aix. Mais il faut aussi verrouiller l’accès entre les îles d’Aix et d’Oléron. D’autant que la portée des canons de l’époque, 1200 mètres tout au plus, rend impossible la protection de cette passe large de 5,5 kilomètres ! Le premier projet de forteresse à l’emplacement actuel de Fort Boyard date de 1763. L’idée est d’utiliser comme socle un banc de sable cartographié en 1583 par un pilote hollandais qui mentionne les dangers naturels pour la navigation. À l’emplacement futur du fort, il note dans sa langue natale Ban iaert, ce qui signifie banc de sable. Déformé au fil des ans, le mot deviendra Boyard…

Il faut attendre l’arrivée au pouvoir de Napoléon Bonaparte pour que le projet de la protection de la rade de l’île d’Aix commence à voir le jour. Le dessin initial de Fort Boyard prévoit la construction d’un fort en ellipse sur la longe de Boyard, un anneau de pierre sur deux niveaux. Ce qui suppose un enrochement artificiel massif à 4,5 mètres sous le niveau des plus basses mers. Le chantier débute en 1803 et va amener à la création de toutes pièces, sur la côte est de l’île d’Oléron, de Boyardville, un village qui sera à la fois entrepôt et manufacture. Les travaux titanesques durent plusieurs années, dans des conditions particulièrement difficiles… et sont finalement abandonnés en 1809.

Vingt-huit ans plus tard, Napoléon III relance la construction du fort. Il est finalement achevé en 1867 et le budget global de sa construction s’élève à 8,6 millions. À titre de comparaison, l’arc de triomphe édifié sur la place de l’étoile à Paris, construit entre 1806 et 1836, n’a coûté qu’un (petit) million. Un joli gouffre financier pour une forteresse qui s’avère inutile avant même que sa construction soit achevée. En 1856, la technologie des canons avec rayure intérieure multiplie leur portée par trois. Avec de tels engins, les batteries d’Aix et d’Oléron couvrent la passe sans avoir besoin du relais du Fort Boyard au milieu de l’eau.

Fort Boyard

©Archives Service Historique de la Défense – Rochefort

Le Fort Boyard connaît ensuite différentes fortunes. Il sera transformé en prison pour les communards condamnés à la déportation après la Commune de Paris en 1871. Puis, jusqu’en 1913, il servira de base à des mines de fond entre Aix et Boyardville. Déclassé, inoccupé, le fort se détériore et il est finalement vendu aux enchères par l’État en 1962 pour la somme de 33 000 francs !

Une nouvelle vie (re) commence pour le fort en 1966 avec le film de Robert Enrico, Les aventuriers. Mais c’est en 1990 que le fort commence à devenir une vraie star internationale avec le lancement du jeu inventé par Jacques Antoine : Les clefs de Fort Boyard. Le succès est immédiat et depuis cette date, par moins de 29 versions étrangères ont été tournées sur place ! Destination de nombreuses croisières en mer au départ de La Rochelle, Rochefort ou Fouras, le Fort Boyard est aujourd’hui devenu le fort le plus célèbre de France…

Arcades en Poitou-CharentesLa revue ARCADES en Poitou-Charentes a consacré un article de 6 pages, richement illustrées, sur l’histoire de Fort Boyard.
À découvrir sur le site www.revue-arcades.fr !

 

Port de Pêche de La Rochelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs requis sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Port de Pêche de La Rochelle